• Blanches et bleues, les Cyclades par Yannaki

     

    Blanches et bleues, les Cyclades

    Par Yannaki

    Les 39 îles des Cyclades, dont 24 seulement sont habitées, doivent leur nom au cercle "kuklos", en grec qu'elles forment autour de l'île sacrée de Délos. Ce sont les restes d'un continent immergé et plusieurs d'entre elles sont installées sur des volcans. Peuplées depuis la préhistoire, riches d'un art qui a livré des statuettes d'une pureté, elles tombèrent au XIIIe siècle entre les mains des Vénitiens, qui y édifièrent d'impressionnantes forteresses. Les Cyclades constituent l'archétype de l'île grecque : maisons blanches en forme de cubes, montagnes arides et écrasées de soleil, moulins montant la garde, églises blanches et bleues aux couleurs du drapeau grec, mer d'émeraude...

    Des îles rocailleuses
    Séfiros, Ios, Tinos

                                         Séfiros

    Les Cyclades, des "chevaux de pierre à la crinière dressée", figurent parmi les îles les plus arides de la Grèce. Arides comme Sérifos, où le fer était exploité depuis l'Antiquité, comme Ios et ses montagnes dénudées, comme Tinos, dont les murs en terrasse suffisent à peine à retenir les maigres cultures qui s'étagent sur ses pentes. Elles sont peu fertiles, car elles n'ont pas de rivière à débit régulier ; seule Naxos, où coule la Tragaia, cultive des agrumes, de la vigne, ainsi que des pommes de terre réputées dans tout le pays. Certaines îles ont si peu d'eau douce que celle-ci doit être acheminée du continent par bateaux-citernes. Même les arbres y sont rares car les Cyclades sont battues par le meltem, ce vent du nord-est qui souffle parfois très fort, surtout au mois d'août.

     

    Ios

    Tinos 



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :