• Bus, Ferry, Taxi et... Âne

    Bus, Ferry, Taxi et... Âne
    Par Yannaki


    L'âne est un moyen de locomotion ancestral qui demeure irremplaçable, surtout dans les îles montagneuses où de simples pistes tiennent lieu de route.
    Se déplacer à Athènes. La capitale est desservie par un réseau important de bus et de trolleys. Mais avant tout, les Athéniens préfèrent la voiture particulière, même si, en raison du "nephos" nuage de pollution qui recouvre la ville, ils ne peuvent souvent circuler qu'un jour sur deux. Le métro est pour l'instant réduit à une seule ligne, qui court depuis Kifissa, une petite ville résidentielle de la banlieue nord, jusqu'au Pirée, au sud de la capitale. Une nouvelle ligne, transversale, doit voir le jour en l'an 2000, mais d'importantes fouilles archéologiques effectuées dans les sous-sols d'Athènes ont jusqu'ici retardé les travaux.

    Tickets de métro et de bus.
     Le métro n'existe qu'à Athènes. Dans les îles et les villages éloignés, le bus et la moto sont souvent les seuls moyens rapides de se déplacer.


    Parcourir la Grèce en train. A moins d'être très patient, il ne fait pas bon de vouloir traverser la Grèce en train. Le réseau, limité à l'ouest du pays, est en piteux état : les voies n'ont pas toutes le même écartement, le nombre de passages à niveau est élevé, ce qui ralentit encore les convois, et les wagons sont très vétustes. L'Etat s'est d'abord consacré à la modernisation du réseau routier, au détriment des infrastructures ferroviaires. Depuis 1990, des travaux ont été engagés sur la ligne Athènes-Thessalonique. 
    Le réseau d'autocars assure un service beaucoup plus performant que le train et dessert les plus petites localités. D'Athènes partent des autocars pour toutes les destinations du pays.

    De très nombreux taxis, reconnaissables à leur couleur jaune, sillonnent Athènes en tous sens.

    Dans les airs. L'avion est un mode de transport privilégié pour les grecs. La liaison la plus fréquentée est celle d'Athènes-Thessalonique, mais les avions desservent également les plus grandes îles du pays, ainsi que la Thrace, région à la frontière de la Turquie. Des petits transporteurs grecs privés assurent aujourd'hui une <wbr />partie importante des vols intérieurs longtemps contrôlés exclusivement par Olympic Airways.

    Une des nombreuses agences maritimes grecque. Celle-ci propose plusieurs destinations : la Crète, les Cyclades et les Sporades. Les îles très fréquentées sont bien desservies.

    Sur les mers. Le réseau de ferries est assez dense, et les compagnies de transport maritimes très nombreuses. Les ferries permettent d'accéder à la plupart des îles grecques même si, pour les plus petites d'entre elles, il n'existe parfois qu'une liaison par semaine. Outre les ferries, on peut emprunter des hydroglisseurs et des catamarans - gros navires à moteur comportant deux coques accouplées -, tout récents, et qui ont l'avantage d'être beaucoup plus rapides que les ferries.

    Un ferry encré en baie de Santorin. Si les ferries sont un des moyens de transport les plus  utilisés en Grèce, leurs horaires sont parfois fantaisistes et les temps de traversée variables.

    --------------------------------------

    Le débarquemement d'un ferry est toujours un moment de grande effervescence. Des voyageurs chargés se précipitent hors du navire ; des Grecs attendent les touristes, leurs proposant des hébergements.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :