• Facebook invente les conditions d'utilisation participatives

    Facebook invente les conditions d'utilisat<wbr />ion participat<wbr />ives

    Par equipekazeo-actu
    Après la polémique sur ses conditions d'utilisation, le site communautaire propose à ses membres de contribuer eux-mêmes à leur modification.

    Facebook lance une initiative inédite pour conquérir la confiance de ses utilisateurs. Vivement critiqué la semaine dernière pour avoir adopté des conditions générales d'utilisation (CGU) pour le moins discutables, le site communautaire avait fait machine arrière dès le lendemain.
    Il veut désormais aller plus loin : il invite tous ses membres à participer à l'élaboration de ses nouvelles CGU, en commentant et en votant pour les différentes propositions formulées par le site, dès aujourd'hui.
    Facebook a déjà mis en ligne les documents provisoires qui serviront de base à la discussion. Le premier d'entre eux énonce les « Principes de Facebook », sorte de Dix Commandements auxquels les membres de la communauté doivent adhérer. Ils prônent « la liberté de partager et de se connecter », « la circulation gratuite de l'information », « la transparence des procédures » ou encore « la propriété et le contrôle de l'information ».
    Ces principes généraux ne prennent leur sens qu'au travers d'un second document, humblement qualifié de « Déclaration des droits et responsabilités » des utilisateurs, de Facebook et de ses partenaires. C'est lui qui donnera lieu aux CGU finales.
    Selon Facebook, ce premier jet a été élaboré en tenant compte des questions soulevées au sein du groupe « Charte des droits et responsabilités », très sensibilisé à la problématique des CGU. Le document a été volontairement rédigé dans un vocabulaire compréhensible par tous, sans jargon juridique, et synthétisé au maximum, en seize articles. Il n'est malheureusement disponible qu'en anglais.
    Commentaires acceptés jusqu'au 29 mars
    L'article consacré au « partage de contenu et d'information » fait déjà débat parmi les premiers commentaires des utilisateurs. Bien qu'il ne soit plus question d'octroyer à Facebook une licence irrévocable, perpétuelle et mondiale sur les contenus publiés, certains utilisateurs ne souhaitent pas accorder au site la permission de « distribuer, modifier, traduire ou créer un contenu dérivé de tous les contenus postés sur Facebook », et ce « gratuitement, à l'échelle mondiale ».
    Les commentaires sont autorisés jusqu'au 29 mars prochain. Facebook assure que toutes les suggestions seront prises en compte et que les utilisateurs auront accès à un résumé des commentaires les plus fréquents. Les règles ainsi définies seront ensuite soumises au vote.
    Ceux-ci seront « pris en considération si plus de 30 % de tous les utilisateurs actifs y participent ». Facebook a beau s'inspirer du principe de la démocratie pour conforter sa position de leader du communautaire, il a encore du mal à l'appliquer à la lettre, surtout quand il s'agit de fédérer les desiderata de plusieurs millions de personnes...

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :