• Iles grecques - Cyclades par Sébastien Closs

    Iles grecques - Cyclades par Sébastien Closs

    Iles grecques - Cyclades (du 9 au 23 septembre 2006)

    Par Sébastien Closs, le 03 oct 2006.

    VTT Dans les Cyclades !

    Informations

    Les Cyclades sont un groupe de 52 îles de la mer égée.
    Leur douceur de vivre, leur architecture caractéristique, ainsi que leur climat méditerranéen, en font une destination prisée des vacanciers.
    Ruelles étroites, moulins, chapelles blanches aux toits bleus,... en route pour la découverte photo des cinq îles Tinos, Mykonos, Naxos, Paros, et Santorin, sans oublier un passage incontournable à Athènes.

    Carte de la Grèce et des Cyclades


       * Tinos
       * Mykonos
       * Naxos
       * Paros
       * Santorin
       * Athènes

    Ile de Tinos

    Notre arrivée en Grèce se fait tout d'abord par Athènes. Ville incontournable, nous ne la visiterons qu'à la fin de notre séjour. Le ferry pour Tinos part tôt le matin, du port du Pirée, et pour 4 à 5h de traversée pour rejoindre Tinos.
    Tinos est la première des Cyclades géographiquement. Le vent Meltem y souffle fort presque 200 jours par an. C'est l'équivalent du Mistral français. La visite du port et de la ville de Tinos se fait assez rapidement. Il faut surtout se balader dans les terres.
    Ile de TinosIle de TinosIle de Tinos
    Dans la ville de Naxos, ne manquez pas le sanctuaire de Panagia Evangelistria, qui est un haut-lieu de pèlerinage important. Entièrement en marbre, cette église a été construite au 19ème siècle après la découverte d'une icône miraculeuse.
    Pour visiter les villages du centre de l'île, prenez le bus, c'est le moyen le plus pratique pour atteindre le plateau central. Depuis Pyrgos, village typique, descendez à pied vers Panormos, petit village de pêcheur sur le nord de l'île. Panormos a gardé tout son charme à l'abri de l'invasion touristique. Vous aurez une belle vue sur le point culminant de Tinos, le mont Exomvourgo, ainsi que sur l'île de Mykonos.
    N'oubliez pas une belle randonnée longeant l'île sur le flanc Est, passez le phare, et remontez ensuite vers les villages en vous arrêtant au monastère de Kechrovouniou.


    Ile de Mykonos
    Reprenons le ferry pour aller découvrir Mykonos, ancien nid de pirate, aujourd'hui lieu de fête animé 24h/24h. Mykonos est l'île la plus fréquentée des Cyclades.
    En arrivant, ne manquez pas les plages de Paradise, réputée, et Ornos. Le soir, allez donc découvrir l'ambiance joyeuse de Mykonos, dans les nombreuses tavernes, bars, et discothèques.
    La plage illuminée, les moulins caractéristiques, ainsi que ses ruelles étroites et fleuries, contribuent à son charme.

    Ile de Naxos
    La plus large et la plus haute des îles des Cyclades constitue un terrain de jeu exceptionnel pour le VTT.
    Naxos a longtemps été occupée par les vénitiens, allons donc visiter sa citadelle ancienne (13ème siècle) et ses ruelles médiévales.
    Longeons maintenant la mer vers l'est du port pour rejoindre Plaka, vaste front de mer à la plage immense bordée de camping, restaurants, et bars.
    L'intérieur de l'île est tout aussi accueillant que la côte, les villages de Filoti, Apeiranthos, et Mouni, sont des pauses charmantes idéales.
    Avant de redescendre par la belle vallée de Melanes, allez voir une des curiosités de Naxos, le Kouros de Flerio. C'est une ancienne statue d'homme, inachevée par la civilisation cycladique disparue. Ce Kouros date du 6ème siècle avant Jesus-Christ.
    Naxos culmine à 1001 mètres d'altitude avec le Mont Zas, qui est selon la légende, le lieu de naissance du dieu Zeus.
    Avant de quitter Naxos et de reprendre le ferry, la visite de la Porte d'Apollon s'impose. Elle se situe sur l'îlot de Palatia, et cette porte est tout ce qui reste d'un temple datant du 6ème siècle avant JC.

    Ile de Paros
    Paros est la petite soeur et la rivale de Naxos.
    Paros est réputée pour son marbre blanc très cristallin, toujours exploité de nos jours avec 2 carrières. Sa pureté est exceptionnelle : presque translucide, il laisse passer la lumière jusqu'à 3,5 cm, contre 2,5 cm pour le marbre italien de Carrare. En contrepartie, il est très fragile et cassant (un casse-tête pour les sculpteurs). Le marbre de Paros a notamment été utilisé pour le tombeau de Napoléon.
    On peut toujours visiter une mine de marbre abandonnée, à Latomeia Marmarou.
    Un circuit vous fera visiter le village de Lefkes et son église entièrement en marbre, le petit port de pêche très joli de Naousa (le St-Tropez), et l'étonnante plage de Kolymbithres à l'eau turquoise et très peu profonde. Avec ses formations rocheuses originales, on pourrait facilement se croire aux Seychelles.
    Avant de quitter Paros, n'oubliez pas de visiter l'église de la Panagia Ekatondapiliania, sanctuaire byzantin proche du port. L'édifice actuel date du 10ème siècle, et abrite des fonts baptismaux remontant au 6ème siècle, qui servaient pour les baptêmes.


    Ile de Santorin
    Avant de rentrer sur le continent et pour terminer la visite des îles des Cyclades avec panache, nous allons sur la majestueuse et spectaculaire île de Santorin.
    Santorin n'est pas une île comme les autres Cyclades, en effet, elle est d'origine volcanique et est toujours en activité sismique. Son volcan a explosé en 1600 avant JC, l'explosion projeta dans l'atmosphère une quantité inimaginable de rocher (imaginez.. le volcan culminait à 540 mètres d'altitude au-dessus de la mer, sur plus de 8 km de diamètre.. l'explosion laissa un cratère envahi par la mer, qui fait maintenant 400 mètres de profondeur..).
    D'après les simulations, cela provoqua un tsunami avec une vague de 200 mètres de haut (celui en Asie 2004 était de 6 à 7 mètres), et selon certains écrits, son explosion fut entendue depuis Rome. Des cendres retombèrent jusqu'à 900 km de là, et forma une couche allant jusqu'à 60 mètres sur certaines îles des Cyclades.
    La civilisation cycladique et crétoise disparue alors au profit de la Grèce antique. Selon certaines rumeurs, Santorin serait le lieu le plus probable pour le mythe de l'Atlantide.
    Aujourd'hui, Santorin se dévoile progressivement au fur et à mesure de l'entrée du ferry dans la Caldeira (cratère envahi par la mer).
    Une fois sur la terre ferme, il nous reste une belle falaise à gravir : 250 mètres de haut, en 2 km de route. Un beau succès à vélo.
    Ensuite, dépêchez-vous de rejoindre la capitale, Thira (ou Fira, en grec), pour admirer le coucher de soleil sur la caldeira.
    Pour admirer toute l'ampleur du site de Santorin, rien de tel que la randonnée de Thira à Oia (au nord) par le sentier en balcon le long de la falaise (10 km).
    Nous nous préparons ensuite pour une nuit de ferry pour retourner à Athènes.


    Athènes
    Toute la civilisation antique se retrouve incarnée à Athènes; le socle de tous les pays latins.
    Incontournable, nous partons tout d'abord visiter l'Acropole, riche en vestiges prestigieux pour certains datant de 2000 ans avant JC. L'Acropole domine Athènes du haut de sa colline caractéristique.
    Le site regroupe en réalité plusieurs temples et monuments, parmi eux :
       * Le Parthénon, dédié à Athéna, date du 5ème siècle. Sa construction fut dirigée par le sculpteur Phidias.
       * L'Erechthéion, petit temple dédié à plusieurs déesses. Datant de 400 av JC, il est surtout connu pour ses Caryatides, statues de six jeunes filles à l'allure noble et calmes.
       * Le théâtre de Dionysos, aujourd'hui vestige très abîmé, il pouvait contenir 17 000 places et possédait un toit de bois.
       * L'odéon d'Hérode Atticus, toujours utilisé lors de festivals réputés, peut accueillir 5 à 6 000 spectateurs.

    Enfin, au bas de la colline de l'Acropole, vous pouvez voir l'Agora et le temple de Theseion, datant du 5ème siècle avant JC. C'était le centre de la vie antique.

    Baladez-vous ensuite dans le vieux quartier de Plaka, pour rejoindre la colline de Lycabette (ou Lykavittos en grec), d'où vous avez une belle vue sur toute l'étendue d'Athènes.

     


  • Commentaires

    1
    Phanar
    Lundi 8 Décembre 2008 à 00:14
    Tr?bon r?t ! bravo.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :