• La légende des Pélicans de Mykonos Les Cyclades - MYKONOS

    La légende des Pélicans de Mykonos Les Cyclades - MYKONOS

    Par Anne S

    Et voilà bien le plaisir des cyclades... se promener dans les ruelles, enchantée par la poésie des lieux. Les boutiques et magasins vous attendent et je savoure les couleurs rencontrées : Le rose des lauriers, le rouge des bougainvilliers avec pour fond, le bleue unique du ciel des cyclades.

    Promenade dans les ruelles de Mykonos

    Autre spécialité des cyclades à ne pas oublier car bien agréable, ce sont les éponges. Même si Kalymnos EST l'ile réputée des pêcheurs d'éponges, vous en trouverez dans l'ensemble des cyclades. Et pour en avoir une chez moi, je vous assure que c'est très bon et très "Zen".

    Spécialité des Cyclades : Les éponges

    Mais revenons en aux deux facettes de Mykonos. Celle des noctambules et des touristes et celle de ses habitants et de leur profonde ferveur, révélée par les innombrables églises de l'îles. L'île ne compterait pas moins de 365 églises. Soit une pour chaque saint de l'année.

    Eglise du Port

    Détail de la porte

    Je ne pouvais partir de Mykonos sans avoir trouvé les fameux pélicans, et.. voilà bien que je les trouve, tranquillement installés à l'ombre. L'heure de la sieste sans doute.
    Mais connaissez vous l'histoire des pélicans de Mykonos ?
    Je vous présente Pétros et Irini.Il y a plus de 30 ans, un pêcheur a trouvé un pélican blessé. Il l'a soigné, mais au lieu de s'envoler, l'oiseau a décider de rester. On lui a donné le nom de Petros (Pierre) et il est devenu la mascotte de de Mykonos. Chaque matin, lorsque les marins rentrent au port, Pétros réclame sa pitance. Puis il se promène dans les ruelles étroites à la recherche de caresses et d'affection.
    En 1986, c'est toute la Grèce qui est attristé par la mort de Pétros. Jackie Kennedy, touchée par la tristesse des habitant de l'île, donne un autre pélican au Mykoniotes. Il s'agit d'Iniri. Le zoo de Hambourg a, pour sa part, envoyé Petros II. Ainsi l'histoire continue.

    Les fameux pélicans de Mykonos - Pétros et Irini

    Dans certains endroits, plusieurs chapelles ensembles, donnent l'impression de voisines qui bavardent. C'est pourquoi elles sont appelées "coussgiares", c'est à dire "commères". Cela me fait également penser à une expression qu'emploient souvent mes amis en Grèce. Faire le "Couscous", cela signifie : Bavarder pour refaire le monde.. en prenant un frappé ou un ouzo par exemple à une terrasse.

     

    Une des innombrables chapelles de Mykonos

    Et voilà le soleil se couche et il est temps de repartir de Mykonos. Nous reprenons la mer.. Dernier regard sur cette très belle île des accolades. Nous profitions de la beauté de la mer et du soleil couchant pour rentrer sur Paros.


    La nuit tombe sur Mykonos

    Anne S



  • Commentaires

    1
    Parissi
    Vendredi 9 Janvier 2009 à 22:25
    Ah les cyclades j'adore ! Mykonos c'est une des meilleurs iles !!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :