• La nourriture dans la Grèce Antique

    La nourriture dans la Grèce Antique

    Par aghiaparaskevi

    Pour résumer simplement la nourriture grecque était très simple. Elle consistait essentiellement en trois aliments typiquement méditerranéens : les olives pour l'huile, la vigne pour le vin et les céréales. Il faut savoir que le climat de la méditerranée est très sec en été et assez froid en hiver ce qui signifie que les plantes qui poussent, sur les terres soumises à ce climat, doivent consommer peu d'eau. C'est le cas des trois aliments précédemment cités. Curieusement la viande ne fait pas partie des mets régulièrement consommés. Tout d'abord à cause de cette rare végétation les troupeaux étaient limités en taille. De plus et cela on ne le sait pas toujours, le bétail fut très tardivement importé en Grèce en provenance de la Mésopotamie par la Thrace. La viande n'était mangée que lors des fêtes à cause des sacrifices en l'honneur des Dieux. On comprend alors pourquoi un sacrifice tel que l'hécatombe était très rare ou fait lors d'occasions exceptionnelles vu qu'il s'agissa
     it de tuer 100 boeufs. En fin de compte les grecs étaient en harmonie avec leur(s) philosophie(s) qui préconisai(en)t de manger peu. Malheureusement la famine existait belle et bien d'où le recours au commerce, surtout de l'importation de céréales d'Egypte, de Sicile ou bien des régions bordant la mer noire.

    Voici ce que par exemple  Hésiode recommande de manger, dans ses Travaux et les Jours, au laboureur :

    "Achète deux boeufs de neuf ans ; à cet âge leur vigueur est infatigable ; parvenus au terme de la jeunesse, ils sont encore propres aux travaux : tu ne craindras point qu'en se disputant ils ne brisent la charrue au milieu d'un sillon et ne laissent l'ouvrage imparfait. Qu'un homme de quarante ans les accompagne, après avoir mangé en huit bouchées un pain divisé en quatre parties ; tout entier au labour, il tracera des sillons toujours droits, ne détournera point ses yeux sur ses camarades et tiendra son esprit constamment appliqué à sa tâche : un plus jeune laboureur ne saurait ni répandre la semence avec mesure, ni éviter de la répandre deux fois, car un jeune homme est toujours impatient de rejoindre ses compagnons."

    Mais que les gens se rassurent actuellement les grecs se sont rattrapés et voici une de leurs excellentes spécialités : le souvlaki !!

    Je suis tombé par le plus grand des hasards sur un article très intéressant de la GRAPA (groupe de recherche sur l'alimentation protohistorique et antique) dans lequel cet organistme fait état de ce que pouvait consommer les Grecs.


  • Commentaires

    1
    Emistiphos
    Mercredi 7 Janvier 2009 à 19:16
    Dans la grèce Antique, les grecs mangeaient beaucoup de viandes en effet, ils donnaient des morceaux ("les meilleurs") en offrande aux dieux et mangeaient le reste !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :