• Les Verts réalisent l'exploit en Grèce

    Les Verts réalisent l'exploit en Grèce

    Par Zoom42

    L'ASSE s'est imposée 3 buts à 1 sur la pelouse de l'Olympiakos Le Pyrée, mercredi 18 février 2009, en match aller des 16e de finale de la Coupe UEFA. Les réalisations stéphanoises sont signées Ilan, Dernis et Gomis. Les Verts devront valider leur qualification lors du match retour la semaine prochaine.

    C'est en Grèce que les Verts ont appris mardi soir qu'ils étaient désormais reléguables en Ligue 1 en raison du succès de Valenciennes face à Caen en match en retard. C'est aussi en Grèce que les Verts ont conservé leur invicibilité en coupe d'Europe. L'équipe aux deux visages a encore frappé!

    Après une première alerte à la 3e minute avec un but refusé logiquement aux Grecs pour hors-jeu, les Stéphanois vont rapidement ouvrir le score. Machado remonte le terrain, tente le une-deux avec Ilan, se fait prendre le ballon par Domi mais le défenseur français de l'Olympiakos se le fait chiper par le Portugais. Cette fois sa passe arrive à destination d'Ilan qui trompe Nikopolidis d'une frappe à ras-de-terre (0/1, 12e). Dans la foulée, le Brésilien manque le but du KO sur une frappe puissante de Dernis repoussée difficilement par le portier grec, Ilan a suivi mais son tir du gauche est légèrement trop croisé.

    Les Grecs refont enfin surface en fin de première période avec une tête de Djordjevic qui passe juste au-dessus. C'est paradoxalement au moment où ils étaient dominés que les Verts vont doubler la marque. Contre-attaque ultra-rapide de Kevin Mirallas mais le Belge est contré dans la surface grecque, le ballon revient alors dans les pieds de Geoffrey Dernis qui ajuste son pied gauche des 20 mètres et bat Nikopolidis qui se détend en vain (0/2, 43e).

    En deuxième période, les Grecs n'ont plus le choix: ils se ruent à l'assaut des buts de Janot et se voient accorder un pénalty généreux à l'heure de jeu. Cédric Varrault tacle Patsatzoglou en dehors de la surface mais le Grec s'écroule à l'intérieur. L'arbitre siffle pénalty que transforme Djordjevic (1/2, 64e). Janot et la défense verte ne craquent pas malgré la pression et ce sont mêmes les Stéphanois qui inscrivent le dernier but du match. Dans les arrêts de jeu, Bafé Gomis, rentré à la pause, décoche un missile qui se loge dans la lucarne grecque (1/3, 90e+1).

    Avec deux buts d'avance, les Stéphanois ont pris une très sérieuse option sur la qualification pour les 8e de finale de cette Coupe UEFA avant le match retour jeudi 26 février à Geoffroy Guichard. Il leur faudra néanmoins rester prudents face à des Grecs qui n'auront rien à perdre. Espérons en tout cas que ce brillant succès en augure un encore plus important dimanche face à Bordeaux en Ligue 1.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :