• LESBOS - MYTILENE

    LESBOS - MYTILENE

    Par Para thenes

    Mon premier billet sur mes endroits découverts en Grèce sera donc l'île de LESBOS.

    Lesbos, à cheval entre l'occident et l'orient, est en Grèce bien souvent appelée directement par le nom de sa capitale : Mytilini (Mytilène en la francisant).

    Souvent caractérisée comme l'île de l'harmonie et de la beauté, elle est la plus grande île de l'Egée orientale, elle fait partie de celles qui font face à l'Asie mineure. Donc Mytilini fait face à la Turquie. A certains endroits d'ailleurs nous avons l'impression d'entendre des voix de Turquie, le soir dans la partie nord-est de l'île nous pouvons apercevoir les lumières dans les maisons turques.

    D'une étendue de 1.636 km2, Lesbos est la troisième île de Grèce en superficie. A quelques 188 km du   port du Pirée, 218 km de Thessalonique et 55 km de l'île voisine de Chios, Lesbos appartient aux îles οrientales de la Mer Egée.

    Lesbos vous surprendra par sa verdure et ses montagnes. Cette grande île abrite sur l'ensemble de son territoire des milliers d'oliviers plantés dans des endroits les plus farfelus qui soient.

    Comment avons-nous découvert cette île :
    Pendant de nombreuses années, la famille qui élevé nos enfants, et dont la fille est devenue la marraine de notre petite dernière, nous décrivait la beauté de leur leur île. En 2006 nous nous sommes enfin décidés à aller passer nos vacances d'été sur cette île du nord de l'Egée.

     

    Première étape importante PRENDRE LE BATEAU.

    Nous nous sommes enfin rendus compte de ce que pouvait signifier pour un Grec de partir en vacances : prendre le bateau depuis le port du Pirée. Passer 12 à 14 heures sur un bateau en compagnie de personnes grecques et de touristes, tous sur le pont donc, destination MYTILINI.

    Après plus ou moins, huit heure de traversée, en faisant un arrêt sur l'île de Chios, arrivée donc au petit matin sur port de Mytilini, la capitale donc de Lesbos (Lesvos en grec). Les couleurs à la fraîche sont étonnantes. Enfin, nous touchons le plancher des vâches. Pour notre famille, c'est une première la traversée en bateau. Mais cela vaut la peine ! Maintenant je comprends certains de nos amis grecs qui ne se lassent pas de déclarer que pour réellement avoir la sensation de partir en vacances, il faut, c'est indispensable !, prendre le bateau.

    Les traversées en bateau demandent une petite préparation : évitez les bars et les restaurants, non pas que c e n'est pas de la bonne qualité, non simplement bien souvent dans l'ignorance nous commandons des cafés, de type cappucino par exemple et autres Fredoccino, HORS DE PRIX.

    Contentez-vous donc de prendre un simple café frappé, un petit café "elliniko" (grec) ou mieux encore prenez votre shaker, vos doses de café et de sucre de la maison et faites le vous-même ! Ceci est également valable pour les sandwiches ou autres petits encas.

    MYTILINI : Capitale de Lesvos.
    Constitue une des villes plus anciennes de la Grèce et conformément aux éléments historiques, ses origines se situent au début du 10ème siècle av. JC.

    Centre administratif - siège de l'administration préfectorale autonome de Lesbos, rattachée au ministère de l'Égée, Mytilène abrite l'Université de l'Égée.

    Son emplacement amphithéâtral entouré des ses sept collines avec sa forteresse Mytinilin se distingue de loin et ensorcèle ses visiteurs dès le premier instant.

    Je vous conseille de visiter la vieille ville, endroit prisé des touristes, ses petites échoppes, ses tavernes. Vous y verrez de superbes villas.

    MANTAMADOS :
    Mantamados est située à environ un quarantaine de km au nord de Mytilène connue en particulier pour son pélerinage et son monastère TAXIARCHON de l'archange, célèbre pour son icône miraculeuse de saint-Michel. Personnellement c'est l'endroit avec Molyvos que j'ai préféré. Mantamados est également connue par sa céramique ainsi que pour ses produits laitiers. Le fromage, graviera (gruyère) de Mantamados est excellent !

     


    Au nord-ouest de Mantamados, nous avons découvert un charmant village haut perché face aux rives de la Turquie : KLIO (Kleiw). A une altitude de 350 mètres, Klio, qui a tiré son nom de la célèbre muse, est un village très ancien, avec des rues très étroites, pavées à l'ancienne, les rues sont bombées et laissent à peine le passage à une voiture. Mais vaut le détour ! Une fois que vous aurez traversé l'unique passage principal de ce village, vous aboutissez à la place centrale de KLIO. Un kafenio (bistrot) où se rencontrent les vieux du village et les plus jeunes pendant l'été.
    Ce village petit à petit est découvert, nombreux sont ceux qui ont acheté de vieilles baraques et les restaurent afin d'y habiter.
    Malheureusement comme tous les villages de Grèce, ils sont vite désertés dès le mois de septembre.

    Une fois le village de KLIO découvert, nous ne pouvez manquer d'aller vous baigner non loin du village. Une petite plage, deux petites tavernes, font le charme de la plage de TSONIA. La seule plage personnellement cette année là que nous avons réellement appréciée. L'eau enfin était chaude ! Une autre particularité des îles de l'Egée, la mer y est particulièrement froide. C'est une plage fréquentée par les gens du pays, je déconseillerais le topless qui froisserait vos voisins de plage bien souvent des familles et leurs enfants. Respect de l'endroit. Cette petite crique vous enchantera.
    Un arrêt culinaire : je vous conseille de déguster la morue fraiche (bakaliarakia tiganita) et les salades typiques du pays (horta, fava etc...) dans la taverne que vous trouverez en sortant de la plage.

    MOLYVVOS OU MITHYMNA : La capitale touristique de Lesvos par excellence. Une petite ville au nord de l'île que de nombreux écrivains ont décrit dans leurs récits. Molyvos est l'endroit pittoresque avec Agiassos que j'ai préféré sur l'île.
    Molyvos vous entraîne dans le dédale de ses rues qui grimpent. Vous y découvrirez de nombreux petits magasins à souvenir, on y vend un peu de tout mais surtout de très belles poterie. Le décor préféré : les olives et branches d'olivier.

     

     

     

     

    Les remparts de la ville, il ne faut pas oublier que cette ville est située face à la Turquie, il fallait donc que la ville soit protégée par une forteresse. Et c'est une belle forteresse génoise que vous pouvez visiter, à moindre prix. Arrêt photos obligatoire, la vue y est très belle.

     

     

     

     

     

     

     


    PETRA :
    Petite station balnéaire surplombée par des hauteurs d'où son nom "Petra" en grec signifie "roche" - "pierre". Très belle plage, propre.

     

     

     

     

     

     

     

     

    A visiter, l'église de la Sainte Vierge "Panagia Glykofiloussas" en haut du roc. De nombreuses marches, 114 !, avant d'arriver au top de la roche.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE GOLFE DE KALLONI :

    Le golfe de Kalloni; situé dans le centre del'île, est très connu à Lesvos de par la particularité de ses sardines du mois d'août. Effectivement, le golfe de Kalloni qui se jette dans la mer Egée, a un écosystème marin très particulier. De nombreuses recherches sont faites sur cet écosystème et le goût de ses petites sardines du mois d'août.

    Pas très loin du golfe, vous pouvez également découvrir le grand village de POLICHNITOS. On y trouve de tout, village très rustique, du bon fromage, graviera, des biscottes artisanales, du très bon pain.

     

    Non loin de Polichnitos, revenez vers les rives du Golfe. NIFIDA est un village avec seulement quelques tavernes et une toute petite plage étalée sur une bonne longueur, elle-aussi fréquentée par les Grecs revenus au village pour le temps des vacances.
    J'y suis resté près d'un mois. NIFIDA était notre point d'attache pour le temps de ses vacances. Alors, oui je vous conseille cette partie centrale de Lesvos. Très familial, et surtout loin de ces endroits trop touristiques.

    KALLONI, d'où le nom de la baie, est un village pas franchement agréable. Les plages sont payantes mais surtout chères, pas du tout bien entretenues. Rien de bien intéressant.

    VATERA. Vatera c'est l'opposé de Nifida. Très belle plage, des tas de tavernes, des cafétaria le long de la plage. Chacune des cafétarias possède sa propre plage aménagée : Alors qu'ailleurs il faut payer pour pouvoir utiliser les chaises-longues, à Vatera, moyennant consommation vous pouvez utiliser leur installation totalement gratuitement ! (du moins cela l'était jusqu'à l'année dernière). Le soir à Vatera, vous découvrirez que ces plages aménagées se transforment en boîtes de nuit en plein air !
    C'est à Vatera que nous nous sommes baignés dans la mer la plus froide que je n'ai jamais vue. Il paraît que d'autres années, l'eau est bien meilleure ! je l'espère ... Je pense que j'y retournerai un jour pour enfin me delasser sur cette belle plage.
    Une autre chose : ce qui m'a réellement frappé est la propreté des plages de Vatera, vous pouvez y aller sans réfléchir avec vos enfants. Recommandé.

    AGIASSOS :
    Agiassos est un village très pittoresque dans la partie sud-est de l'île. Le centre de la poterie et des sculptures sur bois (de très belles icônes en bois y sont frabriquées sous vos yeux) est en fait un petit village à flanc de la montagne Olympos. Dépaysement assuré.

     

     

     

     

     

     

     

    ΚΑRΥΝΙ :

    Pas vraiment un passage obligatoire mais j'ai été agréablement surprise par Karyni. En plein milieux des platanes et des noyers, une source naturelle où de nombreux passants s'arrêtent pour faire le plein d'eau fraiche. Vous y visiterez le platane plus communément appelé le "platane de Théophylos" (platanio tou Theofilou). Théophylos est le peintre populaire local très connu pour ces oeuvres très minimalistes qui a vécu un temps dans le tronc de cet arbre légendaire de Lesbos.

     

     

     

    PLOMARI : un regard vers l'Egée

    Qui dit "ouzo" en Grèce pense de suite à Plomari. Plomari est donc la capitale de l'Ouzo même si d'ailleurs l'ouzo se fait partout à Lesbos. D'ailleurs sur la plupart des tables des tavernes lesbiottes vous y verrez non pas l'ouzo de Plomari ou celui également connu de Barbayiannis mais l'ouzo FIMI de la Coopérative des distilleurs de Mytilène (Union des Distilleurs de Mytilène - EPOM). Nos amis grecs, d'ailleurs ne jurent que par l'ouzo FIMI.

    Plomari est de part son nombre d'habitants la troisième ville de Lesvos, est un charmant port de pêche, capitale de l'ouzo et du savon traditionnel à l'huile d'olive vierge.

    Parmi les endroits que nous n'avons pas eu le temps de visiter, toute la partie sud-est de l'île. A noter la forêt pétrifiéeSigri.

    Nous reviendrons surement un jour.

    Ne pas oublier de visiter :
    Le monastère de Saint Raphaël près de la capitale MYTILENE
    Le monastère de l'archange Michel de MANTAMADOS
    La ville de PLOMARI, très connue pour sa spécialité, la distillation de l'Ouzo.
    La baie de KALLONI et ses sardines fraîches
    J'ai beaucoup aimé le petit village très typique de KLEIO


    DEGUSTATION LESBIENNE : Boire et manger à Lesbos

    Règle n°1 : tout est bon à manger sur cette île - tout y est simplement D E L I C I E U X !!!

    dans la partie sud-ouest de l'île et le port de pêche de

    • Goûter son huile d'olive, très légère et fruitée, d'une couleur très claire (rien à voir avec l'huile d'olive du Péloponnèse. qui est également très bonne mais différente)
    • Boire l'ouzo, la terrasse des kafenion est prise dès le matin, avec des mezedes
    • Fruits de mer : kalamarakia (encornets, calmars), soupia (seiche), chtapodi (poulpe), garides (gambas ou grosses crevettes), garidomakaronada (spaghettis aux crevettes), astakomakaronada (spaghettis au homard)
    • Poissons : tous les poissons de la mer, sardines, morue, maquereaux, kakavia (bouillabaisse du pays), pétoncles ou bernacles avec des épinards ou du riz, poulpe avec des olives, [kalamarakia] farcis, les salaisons (sardines, maquereaux, anchois et filets de hareng)
    • Salades : elliniki (grecque), horta (salade verte sauvage cuite)
    • Accompagnement : fava (purée de pois), kolokythokeftedes (beignets de fleurs de courgettes)
    • mais encore les feuilles de vignes farcies (dolmadakia), anthismata ou kolokytholoulouda (fleurs de courgettes farcies), keftedes (les boulettes des viande)
    • Desserts et sucreries : le halva (dessert à base de semoule), glyka tou koutaliou (sucreries à la cuillère ! fruits confits dans du sirop)

    A ramener dans vos bagages :

    • de l'huile d'olive
    • de l'ouzo
    • du ladotyri (gruyère local dans de l'huile d'olive)
    • icône d'Agiassos
    • poteries d'Agiassos ou de Molyvos


    Je n'ai pas aimé :
    le village de Kalloni
    c'est tout !



    Parathenes

     

     


  • Commentaires

    1
    François
    Dimanche 28 Décembre 2008 à 01:34
    Coin tr?beau et tr?calme et paisible, j'ai bien aim?t je compte y retourner.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :