• Mon récit de voyage en Grèce par Yolande

     

    Mon récit de voyage en Grèce

     

    par Yolande

     

    Message : Ce que je vais vous raconter débuta un certain vendredi de mai en fin d'après midi.
     Une incroyable poussée de force G me cloua à mon siège.  Me voilà soudain soulevée, quittant la terre d'Amérique pour aller en rejoindre une autre,  celle du vieux continent.
    Après quelques 9 heures de navigation aérienne j'atérrie a  Athènes lieu de naissance du Dieu Olympe, là ou m'attendait un soleil et une chaleur inhabituelle dont j'avais presque oubliée l'existence.
    Au lendemain de quelques heures de sommeil, je me retrouvai dans un lieu mythique sur l'Acropole pour explorer la plus ancienne des ruines grecques  ''Le Parthénon''.

    Ce monument emblématique de l'antiquité grecque signifiant ''Appartement de la Vierge'' est le plus grand jamais construit en Grèce et le seul entièrement fait de marbre trônant au point culminant de l'Acropole.  Il fut commencé en 447 Av JC et achevé pour les grandes Parthenées de 438 Av JC.  Ça doit être un genre de 400 ieme  mais Avant Jésus Christ

    Je pourrais évidemment vous donner moultes détails sur l'architecture et ceux qui l'on construit mais je me plairais plutôt a vous expliquer l'émotion qui m'a habité tout au long de cette visite.

    Aussitôt passé l'arche d'entrée menant à cet immense promontoire, un rapide tourbillon  m'entoura et me transporta tout d'un coup dans cette lointaine époque.  (imaginaire)
    Premier pas posé sur un de ces cailloux millénaires... Paf voilà que je m'enfarge dans cette longue robe blanche attachée d'une cordelette et tapissée de hiéroglyphes. Vous comprendrez que je n'ai pas l'habitude de porter ce type de vêtement.
    (Ah oui en passant je m'appelle maintenant Vinenes : Déesse du vin).

    Justement j'en avait une cruche a la main mais rassurez vous, je n'en ai pas échappée une goutte.  Même si je reviens d'une autre époque je n'en n'ai pas perdu mes réflexes pour autant.

    Afin de me remettre des  émotions de cette chute j'ai du,  bien sûr,  m'en verser un verre.

    Oh le cadran solaire m'indique 11 heures, pas de temps a perdre car Pérines et Ictinus attendent leur cruche de vin.  Après 15 minutes de marche,  J'espère surtout qu'ils ne s'appercevront pas qu'il en manque maintenant un demi litre car j'ai eu un mal fou a marcher avec cette foutu robe sur le chemin de cailloux.
     Le site est d'un beige immaculé.  Le marbre occupe toute l'espace et l'architecture est a couper le souffle.  Je m'arrête un instant pour m'imaginer, adossé sur chacune des colonnes,  tout ces Dieux Grecques recouverts d'une tenue légère, la tête arborant une couronne de feuilles de vignes tenant,  grappe de raisin d'une main et l'autre tendue en ma direction.....  Je suis figée sur cette pensée et je n'ose plus avancer car j'aurais  l'air ben trop folle si je m'enfargeait à nouveau  dans cette maudite robe.  Ca me prendra évidemment une autre gorgée afin de chasser ces pensées impures.
    Cet endroit est tout a fait fabuleux et je descendrai plus tard près du Theâtre de Dionysos ou l'art dramatique prenait une place importante de par l'immensité de cet agora.  Le temple D'Athena Nikè sera aussi un important monument de cette visite.

    Plusieurs autres ruines seront sur mon chemin et après un journée de marche intense je redescendis du promontoire afin de retrouver mes pantalons et prendre le métro .

    Mon séjour a Athènes sera court mais j'y reviendrai plus tard.

    Préparatif pour un autre départ le lendemain je prendrai un immense ferry qui m'amènera sur la mer Egee pour une traversée d'une durée de 8 heures.
    Un petit port de l'ile de Santorini m'attend avec ces restos et ses tavernes.  Sans doute la plus spectaculaire des iles grecque avec ces maisons construites dans des falaises extrêmement à pic.  Je ne serais sûrement pas une bonne colonne, et attention là je ne parle pas de monument ou de stupidité mais bien de colonisation.  Les Grecques doivent avoir la tête assez dure juste  penser de construire des résidences dans un tel endroit et en plus sur un volcan.   D'ailleurs la diversité rocailleuses de cette ile  laisse sûrement bouchebée tout géologue qui s'y aventure car on peut appercevoir des strates de millions d'années tantôt figé de larves volcanique, tantôt de roches friables d'un beige éblouissant en passant par un roc de couleur rouge.

    Je serai 5 jours sur cette magnifique ile. Oia est sûrement le plus spectaculaire des villages avec certains bâtiments  arborant  une  toiture en  forme de coupole et peint d'un bleu méditeranée,  image typique et publicisée de la Grèce.  D'autres beaux  villages    m'attendront durant ce séjour.  Je me suis louée un 4 roues (quad) afin d'en faire le tour. J'ai donc pu m'attarder  le long des falaises et prendre le temps de  prendre  mon temps.  Après  que mon temp soit fini è cet endroit car je n'avait pas le choix de calculer ce   fameux temps  si je voulais suivre mon itinéraire , je  dû quitter pour une autre destination.

    La suite plus tard.........


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :